2ème baromètre PERL : 88 % des foyers satisfaits de leur logement cofinancé en ULS

31/03/2017


 
Que pensent les locataires de leur appartement en Usufruit Locatif Social ? C’est la question que PERL leur pose depuis maintenant deux ans, en partenariat avec le bailleur-usufruitier, peu après leur installation dans un logement cofinancé en ULS. Résultat ? 88 % se déclarent satisfaits de leur logement et 66% sont satisfaits de la durée de leur bail.
 
Près d’un foyer sur 2 à répondu à l’étude
Pour la seconde année consécutive, PERL vient de publier une étude de satisfaction, menée auprès des ménages locataires installés dans un logement cofinancés en ULS, dont le bail est assorti d’une durée maximale allant de 15 à 20 ans selon les immeubles. Depuis début 2015, cette étude, administrée par Cocedal, institut d’études indépendant, a porté sur 385 locataires habitant 17 immeubles financés en ULS : à Antibes (06), Bidart (64), La Ciotat (13), Le Lavandou (83), Le Plessis-Trévise (94), Metz (57), Montévrain (77), Palavas (34), Paris (75), Rouen (76), Roquebrune (06), Serris (77), Sucy-en-Brie (94) et Vélizy (78). 48 % des foyers interrogées ont répondu, représentant 184 réponses sur 2015 et 2016.
 
Des locataires satisfaits de leur logement et de la durée de leur bail
L’étude révèle que les locataires de logements cofinancés en ULS sont satisfais de leur logement et de la durée du bail proposé.
 
. 88 % des locataires sont satisfaits de leur logement (en moyenne 91 % en 2016 et 85 % en 2015).
. 62 % se projettent sur une durée d’occupation inférieure ou égale à celle de leur bail ULS, et parmi eux 42 % se projettent sur une durée de location inférieure à 10 ans.
. La durée du bail est jugée adaptée pour 66% des répondants alors que 23% ne se prononcent pas par difficulté de projection
. 79 % recommanderaient ce type de bail à leur entourage.
 
Leurs profils ? Jeunes actifs aux revenus moyens
L’Usufruit Locatif Social a pour objectif d’aider à combler le déséquilibre entre l’offre et la demande de logements à loyer abordable pour favoriser l’installation ou le maintien des jeunes actifs et des ménages intermédiaires dans les villes où se concentrent la tension foncière et les bassins d’emplois dynamiques. Les résultats de l’enquête confirment que près de 60% des locataires ont moins de 40 ans, la moitié vivant seule ou en couple sans enfant. Près de 60% sont fonctionnaires ou employés et 17% agents de maîtrise ou cadres.