Accroitre l’offre de logement à Paris grâce au démembrement de propriété

Comment résoudre le problème de logement dans Paris ? Jean-Louis Missika, adjoint en charge de l’urbanisme et de l’architecture, répond : "Pour accroître notre offre de logements, on mobilise les professionnels du logement en proposant aussi de diminuer les coûts des opérations en expérimentant de nouveaux montages fonciers et immobiliers (dissociation du foncier et du bâti, nue-propriété et usufruit, etc.). D’autres solutions sont également évoquées. Parmi elles la transformation des bureaux vides en habitat.

Attention à ne pas crier au miracle car la tâche ne sera pas facile : "Si la majorité des transformations parisiennes concernent des immeubles avant-guerre, les dernières lois liées à l’environnement ou à l’accessibilité ont rendu impossible le retour sur le marché de certains immeubles tertiaires même récents". C’est pourquoi plusieurs leviers sont à l’étude ou expérimentés. D’ailleurs, dans un entretien accordé à Batiactu en octobre 2014, Jean-Louis Missika, adjoint en charge de l’urbanisme et de l’architecture, indiquait : "Pour accroître notre offre de logements, on mobilise les professionnels du logement en proposant aussi de diminuer les coûts des opérations en expérimentant de nouveaux montages fonciers et immobiliers (dissociation du foncier et du bâti, nue-propriété et usufruit, etc.) et de nouveaux modes de construction (par exemple le bois, qui aujourd’hui présentent encore un surcoût par rapport à des procédés constructifs classiques mais permettraient des délais de construction réduits)". Désormais, seul le temps dira si toutes ces idées ont été fructueuses…

Batiactu.com
22 avril 2015