Achetez un bien immobilier à moindre prix grâce à l’Usufruit Locatif Social

16/06/2016

 
Connaissez-vous l’usufruit locatif social ? Cette forme d’investissement offre de nombreux atouts. À condition de pouvoir se passer d’un revenu locatif. Explications.
 
Au lieu d’acheter en pleine-propriété, il est possible d’acheter uniquement la nue-propriété d’un bien et de le payer beaucoup moins cher. Ce type d’investissement fait appel au démembrement de propriété temporaire. De quoi s’agit-il ? Tout simplement de se séparer de la nue-propriété de l’usufruit.
 
Un bien acheté 40% moins cher
 
L’investisseur conserve la propriété des murs mais cède le droit de jouir du bien, pendant 15 ou 17 ans par exemple, à un usufruitier. Celui-ci détient alors le droit d’occuper le bien, de le louer, et d’en percevoir les revenus. Certains opérateurs sont devenus spécialistes de cette technique qui met en présence un investisseur privé et, le plus souvent, un bailleur social.
L’intérêt de ce type de placement est évident : vous payez autour de 60% de la valeur du bien dont vous récupérez 100% du prix au terme du contrat. Sans compter la plus-value éventuelle. En effet, à la fin du démembrement, la pleine propriété se reconstitue automatiquement au bénéfice de l’investisseur. Autres atouts et non des moindres. Cette forme de vente libère de tout souci de gestion locative puisque le bailleur social s’en charge.
Pendant le démembrement, vous n’avez droit à aucun revenu locatif. Le bailleur en bénéficie. Mais, fiscalement, l’opération est rentable : en l’absence de loyers, pas d’imposition sur les revenus fonciers, pas de taxe foncière à payer (à la charge du bailleur), pas d’imposition à l’ISF (le nu-propriétaire n’y est pas soumis). Enfin, sachez que sur le plan locatif, les conditions de sortie de l’usufruit locatif sont prévues dans le contrat : le bailleur social s’occupe du locataire occupant le logement.
  
Sud Ouest
15 Juin 2016