L’Hermine : achetez 40 % moins cher grâce à l’investissement en nue-propriété et profitez du bien dans quinze ans

08/06/2017


L’Hermine est une résidence R+5 de 30 logements qui sera construite dans le Cœur impérial, côté rue Verlaine. « Les prestations sont de qualité », annonce la directrice adjointe de Perl. « Enduit minéral, menuiserie, double vitrage aluminium laqué pour l’extérieur. À l’intérieur : parquet dans les chambres, carrelage en grès dans la cuisine, le séjour et la salle de bain, radiateur sèche-serviette, chauffage urbain. Pour les communs : hall d’entrée décoré, vidéophone, accès parking sécurisé, etc. ©Laurent PERRIER
 
La société Perl vend 30 logements à 60% de leur prix. Le bailleur LogiEst les louera pendant quinze ans. Après quoi, ils seront à vous.
 
La société immobilière Perl est spécialisée dans le démembrement social. Le principe est le suivant :
1. Perl achète en bloc un immeuble.
2. Elle vend les murs à des épargnants (les nus-propriétaires) avec une décote.
3. Elle charge un bailleur social, l’usufruitier, de louer les biens durant plusieurs années.
4. Au bout du contrat, les nus-propriétaires reprennent possession de leur bien.
 
Comment ça marche pour l’Hermine ?
Géraldine TYL-CHAIGNE, DGA Pôle Épargne de Perl : « Perl a acheté en bloc la résidence l’Hermine (30 logements) dont la construction doit démarrer en septembre 2017. C’est le bailleur social LogiEst qui sera chargé de louer les biens, de percevoir les loyers et d’entretenir la résidence pendant quinze ans. LogiEst appartient au groupe Action logement dont la mission est de loger les salariés. Les murs, quant à eux, seront achetés par des épargnants à partir de ce jeudi. Il s’agit des personnes intéressées par l’acquisition d’un patrimoine immobilier à moindre coût au cœur du centre-ville dans un secteur très demandé. Ces acquéreurs ne pourront pas louer ni habiter leur bien durant quinze ans. »
 
Quels sont les avantages ?
« Cela permet aux épargnants de se constituer un patrimoine net d’impôt. Et au bailleur de fournir des logements sans construire dans des secteurs tendus. La moitié de nos clients ont moins de 50 ans : ils achètent à 62 % du prix et gagnent de l’argent avec un capital retraite ou un loyer qui permet un revenu complémentaire pour leur retraite, sans les tracas habituels de la location. On peut le concevoir comme un produit de capitalisation : la personne achète par exemple à 62.000 €, elle récupère un bien de 100.000 €, c’est un support qui rapporte 3,2 % net de fiscalité. À une période où les taux sont bas, c’est intéressant. Nous avons aussi des clients plus âgés qui souhaitent transmettre des biens immobiliers à moindre coût. »
 
À quel prix pourra-t-on acheter ?
« Le prix moyen des logements de l’Hermine est à 3.490 €/m2 en pleine propriété, ce qui est déjà très compétitif dans le Cœur Impérial. Ici, les acquéreurs les payeront à 62 % du prix, c’est-à-dire à 2.164€/m2. Pour établir la décote, on calcule le flux des loyers (de l’ordre de 11 €/m2) qui aurait dû être touché durant quinze ans. Ainsi, on peut acheter un studio de 30 m2 à partir de 70.000 € ; un deux pièces de 42 m2 à 90.000 €, un trois pièces de 62 m2 à 126.000 € ou encore un quatre pièces de 76 m2 à 150.000 €. La livraison est prévue pour le deuxième trimestre 2019. »
  
Le Républicain Lorrain
7 juin 2017