Le Vésinet : Pose de la première pierre à l’espace Garibaldi

20/07/2016

 
Jeudi 7 juillet a eu lieu la cérémonie de la pose de la première pierre de l’Espace Garibaldi par le maire du Vésinet, Bernard Grouchko (DVD), en présence du sous-préfet de Saint-Germain-en-Laye Stéphane Grauvogel et des présidents d’Efidis (caisse des dépôts et consignations), de PERL (société d’investissement) et de Stel (groupe Vinci).
 
L’espace Garibaldi, anciennement des bureaux, va être transformé en logements à loyers abordables. Un projet emblématique pour le Vésinet qui souffre d’un manque de logements sociaux En effet, 7,5 % des habitations du Vésinet sont des logements sociaux alors que la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (SRU) impose à chaque commune d’Ile-de-France de plus de 1500 habitants de s’en doter d’au moins 20 % d’ici 2020. « Je me suis engagé auprès des Vésigondins et de l’État à réduire notre carence en logements sociaux, déclarait Bernard Grouchko, le lancement de l’Espace Garibaldi en est un excellent exemple. »
 
L’ULS a permis une mise en œuvre rapide du projet
 
C’est en 2014, alors que cet immeuble de bureaux est à reconvertir dans une zone proche des transports et des espaces verts, que la Ville, en partenariat avec PERL et EFIDIS, décide de définir une opération entièrement sociale, et de racheter le terrain et les locaux en usufruit locatif social (ULS) « Produire ces logements en ULS a permis au projet de se réaliser et d’être mis en œuvre rapidement, explique Alain Laurier, président de PERL, nos premières discutions datent de juin 2014 et les travaux ont déjà commencé. » Pour les cas comme le Vésinet, où la charge frontière est élevée, l’ULS se révèle être un vrai levier de co-financement qui accélère la concrétisation d’opérations de logements à loyers abordables.
 
Un cadre de vie qui doit être respecté
 
Mais le maire du Vésinet ne veut pas pour autant nuire aux citoyens voisins du projet et à l’image de la ville. « Je défends en outre l’art de vivre du Vésinet et le respect de tous les Vésigondins. C’est pourquoi ce logement social doit être synonyme de qualité d’architecture, pour une intégration urbanistique et sociale réussie. »
 
Ces nouveaux immeubles accueilleront 28 foyers et les travaux, réalisés par l’entreprise Stel, une filiale du groupe Vinci, devraient se terminer le 4e trimestre de 2017.
  
Le Courrier des Yvelines
20 Juillet 2016