Les usagers de l’immobilier

La jeune génération veut-elle être propriétaire ? Pour plusieurs spécialistes de l’immobilier, une nouvelle tendance, fondée sur la notion d’usage, est en train de naître.

Alain Dinin, patron de Nexity, parie déjà sur l’usage.
« Chez Nexity, nous sommes en train de nous demander si la notion de propriété ne va pas être supplantée, dans les années à venir, par la notion d’usage, nous confie-t-il. La nouvelle génération est moins désireuse de devenir propriétaire, plus incertaine sur l’avenir et a un rapport différent à la mobilité. Compte tenu de la question de la durée des prêts et du coût, devenir propriétaire, pour une grande partie de la population, sera de plus en plus compliqué. Travailler sur la notion d’usage nous semble intéressant.  » C’est l’une des raisons pour lesquelles l’entrepreneur a acquis 76 % du capital de Perl, société spécialisée dans l’investissement en nue- propriété. Laurent Mogno, son directeur général, partage la même conviction qu’Alain Dinin. «  Il suffit d’observer l’évolution de la société pour constater que le rapport entre la propriété et l’usage évolue considérablement, notamment auprès des nouvelles générations, et pour de nombreux produits : les véhicules, les biens de consommation mais aussi le logement. Se loger qualitativement près de son emploi devient une nécessité absolue et, face à la cherté du prix du foncier, dissocier sa propriété de son usage est une solution performante », assuret-il. Partant de cette idée, Perl travaille déjà, avec Nexity, sur de nouvelles innovations destinées « aussi bien aux investisseurs particuliers ou institutionnels qu’aux primo-accédants ».
La nouvelle tendance est déjà lancée.

Decideurs Stratégie Finance Droit
10 Avril 2015