PERL en chiffres : 7 200 logements en ULS depuis 2000

25/04/2017


Avec 282 programmes lancés dans toute la France, PERL a produit 7 200 logements en Usufruit Locatif Social (ULS) depuis 2000, apportant ainsi une réponse complémentaire au déficit de logements abordables en zones tendues, sans avoir recours à du financement public.

Comment ? En mobilisant durablement l’épargne de particuliers désireux de se constituer un patrimoine retraite et investie dans le logement en Usufruit Locatif Social. Une formule qui a permis à PERL de mobiliser 1,3 milliard d’euros d’épargne, au bénéfice des jeunes actifs et des ménages sous conditions de ressources, soucieux d’habiter un logement à loyer abordable, à proximité de leur travail.

Une offre complémentaire de logements, là où il est difficile de se loger
« Les pressions foncières les plus fortes s’exercent sur les villes qui bénéficient d’un fort essor démographique et qui concentrent les bassins d’emplois les plus dynamiques », explique Thomas de Saint Leger, Directeur Général de PERL. « Dans ces territoires, le déficit d’offre locative pénalise directement les actifs qui souhaitent s’installer à proximité de leur travail. En créant une offre locative complémentaire abordable, l’Usufruit Locatif Social développé par PERL contribue à combler le déséquilibre entre l’offre et la demande de logement et accompagne la mobilité résidentielle liée à la mobilité professionnelle, dont dépend la prospérité de ces bassins d’emplois. »

1000 logements en ULS par an
Chaque année, PERL produit un millier de logements en ULS, dont la moitié est située en Ile-de-France et l’autre moitié dans les 10 premières agglomérations françaises (Lyon, Nice, Marseille, Toulouse, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux, Lille et Rennes).