Spécial Retraite : des revenus à terme avec l’investissement en nue-propriété

L’investissement immobilier consistant à acheter la nue-propriété d’un bien, tout en en confiant pendant 15 à 20 ans l’usufruit à un bailleur social, permet aussi de se constituer un patrimoine immobilier pour sa retraite. A condition toutefois de ne pas avoir besoin de loyers pour financer l’acquisition du logement.

Le principe ? Les particuliers acquièrent la nue-propriété de logements neufs ou anciens rénovés généralement situés dans le centre des grandes villes, avec à la clé une importante décote.
« Entre 30 et 40 % de la valeur du bien en pleine propriété, selon la durée de I’usufruit et le programme », explique Laurent Mogno directeur général de Perl. L’usufruit est confié à un bailleur à caractère social pour une durée déterminée comprise généralement entre 15 et 20 ans. Pendant cette période, I’investisseur ne perçoit aucun loyer. A l’échéance, c’est-à-dire à I’extinction de l’usufruit temporaire, l’investisseur deviendra pleinement propriétaire. II pourra alors vendre le bien au prix du marché, le louer aux locataires de son choix ou carrément l’occuper s’il n’est pas propriétaire de sa résidence principale, par exemple. L’épargnant investit dans des copropriétés classiques. Ce n’est pas l’immeuble qui est à caractère social, mais I’usufruitier. « Le montant moyen de l’investissement est compris entre 100 000 et 200 000 € constate Laurent Mogno. Et l’investisseur peut revendre son bien avant l’échéance, car il existe un marché secondaire dynamique ».

Le Figaro Magazine
20 Mars 2015