Adapter les politiques de la formation et du logement des actifs pour résoudre l’énigme des emplois vacants

28/04/2016

Une analyse de Jean Hervé Lorenzi, président du Cercle des économistes et de Claude Seibel, ancien directeur de la Dares Au-delà des discours simplistes sur l’égoïsme de l’entrepreneur et la paresse du salarié, la vacance des emplois est au cœur des impuissances françaises et du déni des difficultés qu’elle soulève. Il faut adapter nos politiques de formation et de logement. Tout semble parfaitement établi, tant leur définition que leur chiffrage : 230.000 en février 2016 d’après les données de l’Insee. (...)