Investir

Quel est le profil des investisseurs en nue-propriété ?

L’investissement en nue-propriété rencontre un succès grandissant auprès d’une large palette d’épargnants : leurs différents objectifs d’investissement trouvent tous un écho dans ce modèle de stratégie patrimoniale confirmé.

26 juin 2019

Se constituer un patrimoine immobilier pendant sa vie active

Âgé de 25 à 40 ans, ce nu-propriétaire est attiré par la décote à l’acquisition qui caractérise la nue-propriété, mais aussi l’absence totale de contraintes de gestion et de charges qu’elle garantit pendant toute la durée du démembrement.


Disposant généralement d’une capacité d’investissement de 80 000 € à 150 000 €, il poursuit deux objectifs principaux :


  • Obtenir un complément de revenus une fois le remembrement acquis, en mettant ensuite le bien en location ou en le revendant ;
 
  • Bénéficier d’une résidence principale et/ou secondaire habitable au moment de la retraite.

Réduire sa pression fiscale et préparer sa retraite

Deuxième profil d’investisseurs en nue-propriété, les 40-55 ans. Au sommet de leur carrière professionnelle, déjà propriétaires de leur résidence principale, voire secondaire, ils engagent des fonds relativement importants dans leurs opérations en nue-propriété : 250 000 € en moyenne, par fonds propres ou par emprunt.


Parmi les opportunités qu’ils recherchent dans la nue-propriété, ses possibilités de défiscalisation (notamment s’ils disposent de revenus fonciers), mais aussi la valorisation à moyen et court terme de leur bien immobilier.


Perl, la référence de l’investissement en nue-propriété

Depuis 20 ans, Perl accompagne les investisseurs en nue-propriété à chaque étape de leur opération, de l’acquisition immobilière au dénouement du démembrement de propriété. Ils bénéficient de services exclusifs et de conseils stratégiques avisés, adaptés à leur projet patrimonial.


>> Découvrez les programmes Perl



Après 60 ans : optimiser la transmission de son patrimoine

Portés par une espérance de vie qui ne cesse de s’allonger, les plus de 60 ans se projettent très bien eux aussi dans l’objectif à long terme du démembrement. D’autant que ce modèle d’investissement leur permet de préparer sereinement la transmission de leur patrimoine. L’investissement en nue-propriété constitue en effet une solution optimale pour diminuer la pression fiscale supportée par les héritiers lors de la transmission des biens immobiliers.


D’une part, l’évaluation de la valeur du bien transmis est calculée sur la base de la nue-propriété et non de la propriété dans son intégralité. D’autre part, il est possible d’activer un autre levier pour optimiser la fiscalité de la transmission : la donation de la nue-propriété. L’abattement de 100 000 € pour une donation à un enfant, cumulé à une assiette taxable plus faible, permet ainsi à ce profil d’investisseurs de transmettre un patrimoine à un coût moindre.