Acquisition en nue-propriété : un investissement pour préparer sa retraite

10/05/2016

L’opération peut se révéler fructueuse à condition de s’y prendre assez tôt pour recouvrer la pleine propriété du bien à la retraite. Avec ce montage juridique, la propriété du bien immobilier est scindée en deux. L’épargnant achète la nue-propriété d’un logement neuf ou en état futur d’achèvement. Face à lui, un investisseur institutionnel (bailleur social) se réserve l’usufruit de ce même bien et en assure la gestion locative. Durant quinze à vingt ans, le particulier ne profite pas du logement acquis. (...)