Investissement immobilier : pour quel placement opter ?

16/06/2017

 
Jérôme Robin, président de Vousfinancer, se penche notamment sur la SCPI, une alternative intéressante parmi tous les supports de placements immobiliers.
 
En dehors de l’immobilier locatif, quels placements peut-on financer à crédit ?
Jérôme Robin, président de Vousfinancer : Je pense d’abord à la société civile de placement immobilier (SCPI). C’est le support qui offre la meilleure perspective, dans des conditions de risque contenues : vous n’avez pas de vacance locative ni de taxe foncière à payer, et les investissements sont mutualisés dans un portefeuille d’immeubles de bureaux, de commerces ou dans la santé. En revanche, impossible de réaliser une excellente affaire, comme dans l’immobilier classique.
 
Quel en est le principe ?
Avec un effort d’épargne de 36.000€ avant impôts sur vingt ans, vous pouvez constituer un capital de 100.000€ grâce à l’écart entre le coût du crédit et ce que rapporte la SCPI. Cela représente, avec une hypothèse de rendement de 4,5 % par an, une charge de crédit de 517 € par mois pour 375 € de revenus mensuels. Avec une protection en cas de décès grâce à l’assurance emprunteur.
 
Comment choisir les bonnes SCPI ?
Celles gérées par des acteurs indépendants sont plus rentables que les SCPI bancaires, sachant que les banques ont tendance à privilégier le financement de SCPI maison. Pour disposer d’une préconisation adaptée à sa situation et à son âge, il est recommandé de se faire accompagner par un conseiller en gestion de patrimoine indépendant, disposant d’une offre variée. Évitez ceux qui se contentent de vendre toujours les mêmes supports.
 
Peut-on acheter des placements financiers à crédit ?
Seulement si vous disposez d’un patrimoine conséquent. En deçà de 2 à 3 millions d’euros de patrimoine, acheter un portefeuille d’actions à crédit est très compliqué. Même avec une excellente situation patrimoniale, on vous imposera des contreparties commerciales, comme l’adossement de votre prêt à un placement sur un fonds prudent. Quant à souscrire un crédit à la consommation pour prêter de l’argent sur des plateformes de financement participatif, il faut accepter de perdre votre mise et donc de financer votre crédit sur vos propres deniers.
 
Y a-t-il d’autres formules ?
Vous pouvez profiter du mécanisme du démembrement de propriété pour acquérir à crédit la nue-propriété d’un bien immobilier, avec une décote par rapport à son prix en pleine propriété. C’est intéressant sur un marché comme Paris, mais gare à ne pas surpayer votre acquisition : ce n’est pas parce que vous bénéficiez d’une décote que vous ne devez pas veiller à sa juste valeur en pleine propriété.
  
Paris Match
16 juin 2017